Le salon des Solutions
environnementales du Nord

Les Actualités

Mobilité douce : le timide essor de la pratique du vélo en 2023

23/01/2024

Mobilité douce : le timide essor de la pratique du vélo en 2023

L'année 2023 se termine avec une hausse de 5 % de l'utilisation du vélo à travers le pays. © Michel JOLY/BFC_Tourisme

L'année 2023 se termine avec une hausse de 5 % de l'utilisation du vélo à travers le pays. Malgré cette progression, la France demeure encore loin des objectifs fixés. 

5%. C’est l’augmentation de la pratique du vélo en 2023, selon le dernier baromètre de l’association Vélo & Territoires. Réalisé en partenariat avec le soutien de l’Ademe et du ministère chargé des Transports, ce rapport met en lumière une augmentation de la pratique en semaine (+7 %) ainsi qu’en milieu urbain (+6 %).

"Ces deux observations correspondent à l'usage utilitaire du vélo, c'est-à-dire aux déplacements domicile-travail ou domicile-étude", détaille Carolina Borré, chargée d’observation chez Vélo & Territoires.

Les zones rurales à la peine

L’étude précise que "dans le même temps, la fréquentation du weekend et dans les zones périurbaines et rurales atteint un plateau". Une stabilisation qui reste cependant encourageante selon l’experte : "Pendant la période de la Covid, une croissance significative de la pratique du vélo a été observée, tant dans le domaine des loisirs que dans les zones rurales", explique-t-elle à ID.

"Cependant, avec le retour à un rythme de vie et de travail normal, surpasser les niveaux atteints pendant cette période devient très difficile. À l'heure actuelle, nous faisons face à une stagnation dans les domaines des loisirs et des milieux ruraux, ce qui est déjà considéré comme plutôt positif."

Montreuil en tête de peloton 

Si dans l’ensemble, cette progression globale est jugée "appréciable" par le baromètre, elle demeure toutefois "insuffisante au regard des objectifs ambitieux visant à atteindre 12 % de part modale vélo d'ici 2030". En effet, Carolina Borré rappelle que cette part se situe actuellement aux alentours des 3 % à l’échelle nationale. 

Il y a beaucoup d’axes sur lesquels nous devons continuer de travailler, parmi lesquels le soutien aux collectivités dans la mise en place d’aménagements cyclables ou encore la formation des enfants à la pratique du vélo notamment.

Cependant, certains bons élèves sortent particulièrement du lot. C’est le cas de Montreuil, Paris et Chambéry, qui se distinguent par leur progression entre 2022 et 2023, avec respectivement 13 %, 11 % et 10 % d’augmentation de la pratique du vélo. "Bien sûr,  il convient de tenir compte du nombre d'habitants dans chaque ville", précise la chargée d’observation de l’association. "Il est beaucoup plus difficile pour Paris d’atteindre ces évolutions que pour d’autres villes comme Montreuil ou Chambéry."

Plus d’aménagements réclamés

Mais alors, comment accélérer cette tendance à l’échelle nationale pour atteindre le cap des 12 % ? Selon Carolina Borré, le salut passera par la mise à disposition de plus de pistes cyclables : "Il y a beaucoup d’axes sur lesquels nous devons continuer de travailler, parmi lesquels le soutien aux collectivités dans la mise en place d’aménagements cyclables ou encore la formation des enfants à la pratique du vélo notamment".

linfodurable

Annonce Publicitaire