Le salon des Solutions
environnementales du Grand Ouest

Les Actualités

Éolien : comment faire en sorte que les projets soient mieux acceptés ?

20/07/2021

Éolien : comment faire en sorte que les projets soient mieux acceptés ?

                                                                                                                        stockxpertcom

L’énergie éolienne continue à se développer en France. Après une première phase qui a pu conduire à certaines erreurs et à une focalisation sur les gains financiers potentiels, l’idée est de construire des projets partagés par tous les acteurs dans les territoires, y compris les citoyens. Etat des lieux à l’occasion du colloque du SER qui s’est déroulé le 16 novembre et qui a décrypté les enjeux actuels pour une meilleure acceptation de cette énergie renouvelable.

Contre vents et marées, l’éolien continue sa progression. Car en dehors de notre très ancien et important parc hydroélectrique – qui n’évolue pas -, c’est bien cette forme d’énergie qui pèse le plus dans la production d’électricité d’origine renouvelable.

Sur les 12 derniers mois, le parc installé a progressé de 14,5%, couvrant 4,5% de la consommation électrique française (contre 10,1% pour l’hydroélectrique). « Cette progression est le résultat d’une politique stabilisée », explique Virginie Schwartz, directrice de l’énergie au ministère de la Transition écologique et solidaire.

Elle fait référence aux deux systèmes actuels de soutien financier – un tarif de rachat (sur 15 ans) et un complément de rémunération – qui ont été validés en 2016 par Bruxelles.

Une éolienne baptisée Arlette

Pour autant, les réactions sont toujours aussi vives face à l’arrivée de ces grands épouvantails. « L’éolien déchaîne les passions, reconnait Gwenaëlle Huet, présidente de la commission éolienne du Syndicat des énergies renouvelables (SER). A nous de canaliser les réactions pour faire en sorte que ce soit de vrais projets de territoires et du sur mesure, afin de répondre aux besoins locaux ».

Et l’experte de lister les outils existants pour convaincre de l’intérêt de ces projets : le financement participatif et la création des sociétés d’économie mixte (SEM), « pour mettre ensemble les professionnels industriels et les collectivités ». Elle évoque aussi la valorisation des bénéfices des parcs éoliens et une concertation « le plus en en amont possible pour que cela parle aux élus et aux riverains d’un projet ». En somme, elle appelle à « réinventer l’éolien »...

www.lagazettedescommunes.com

Annonce Publicitaire Annonce Publicitaire